Archives de Catégorie: LAPCHA

LAPCHA après le séisme 2015

LAPCHA

Le 12 mai 2015 le séisme a durement frappé le village.

Aucune victime ( humaine) mais 40 maisons totalement détruites inhabitables  et 53 dans lesquelles il faut effectuer de sérieuses réparations.

Sous l’impulsion d’un groupe d’amis français de Teke, avec l’aide des Amitiés franco-népalaises, et le village de Figanières, se mobilisent pour aider à la reconstruction et répondre à l’urgence avant la saison d’hiver.

Avec l’équipe sur place et l’accord des habitants il a été décidé que cette aide serait transformée en achat de tôles pour les nouveaux toits.

Dès le mois d’Août ces tôles ont été commandées à l’entreprise népalaise HULAS.

A la fin de la mousson vers fin septembre, les habitants se sont mis au travail pour démolir les maisons sinistrées. Les pierres et le bois ont été au maximum récupérés.

IMG_0285%20(1)

La reconstruction a été confiée à des maçons et charpentiers professionnels très sollicités.

Elle avance bien

En décembre 2015 et début janvier 2016 Rose et Michel Jeannet se sont rendus au village et y ont séjourné 5 nuits.

IMG_0468

Il était prévu une distribution de tôles à tous ceux qui en avaient besoin.

Cette distribution n’a pas pu avoir lieu car la fabrique de tôles a été arrêtée à cause du blocus de la frontière indienne par l’ethnie  « Madhésis » pas satisfaite par la nouvelle constitution.

Ce blocus a duré presque 5 mois .

IMG_0298
Les entreprises reprennent doucement le travail et les tôles vont pouvoir être livrées petit à petit.

Le choix a porté sur les tôles de la meilleure qualité de couleur verte pour mieux se confondre dans le paysage.

Un extrait de la lettre de Teké donnant des nouvelles (reçue aujourd’hui 27/02/2016)

Depuis la réouverture de la frontière Indienne, Nous entendons et écoutons dans les medias qu’il y a beaucoup de camions de l’essence et du gaz qui sont passés par la frontière Indienne.

Mais, dans les stations de Katmandu. je ne vois pas qu’il y a changement.

Aucune station ne distribue de l’essence. Peut-être quelques-unes de temps en temps et pas régulièrement.

Un exemple, un de mon voisin est allé faire la queue dans une station avant hier pendant 4h30 et hier pendant 4h00, mais il n’a pas eu de l’essence, parce que l’essence a été finie bien avant qu’il arrive sur son tour.

Pour le gaz !!!, Je trouve qu’il y en a un petit peu plus par rapport quand il y a eu de blocus, mais on n’en trouve pas facilement. Un autre exemple : J’ai commandé du gaz depuis un mois et jusqu’à aujourd’hui je n’en ai pas. Je vois quand même que ça a baisse le prix par apport quand il y a eu du blocus, mais, cela n’a pas baissé comme c’ été avant de blocus.

Les entreprises commencent à travailler un petit peu, je crois qu’ils n’ont pas assez de première matière ou produits de matière nécessité) je ne sais pas comment on dit?

Pour LAPCHA , nous sommes obligés de distribuer les tôles en couleur bleu, parce que HULAS commence à sortir les couleur bleu, ils disent qu’il faut encore quelques semaines pour sortir le couleur vert.

Les gens de Lapcha nous disent qu’ils ont vraiment besoin, particulièrement ceux qui ont déjà construit la maison.

Donc, avant-hier, nous avons décidé pour le couleur bleu et j’ai téléphoné a Okhaldhunga pour qu’il puisse commander chez HULAS.

Donc, maintenant les tôles seront bleu non vert.

********************************

Teke Tamang et Rose en décembre 2015 à Lapcha.

DSCN1738

Le village se reconstruit lentement, mais surement avec l’acheminement possible des matériaux

Nouvelles photos reçus le 08/03/2016

photo 2photo 3

Rude labeur pour les villageois qui prennent le bois sur place.

photo 1

Distribution des tôles pour les toitures

lapcha2

 

lapcha1

 

lapcha

 

 

 

 

 

 

LAPCHA

LAPCHA se situe à l’est du Nepal, dans le district du Solukhumbu, VDC: Gorakhani, Ward No-7 et 8.  A vol d’oiseaux, ce village ne semble pas très loin de la capitale du Népal.

carte nepal

Et pourtant !…il faut prendre un moyen de locomotion jusqu’à Jiri, autrefois point départ des treks pour atteindre le mont Everest.      Jiri  se trouve à plus de 9 heures de route de Kathmandu. Au Népal les déplacements ne peuvent se compter en kilomètres, pour être  dans la réalité lorsqu’il s’agit de distance, il est préferable d’adopter la mesure « heure ».

942364_640892742591139_1575443418_n

3 jours de marche, 10 à 12 heures par jour, à partir de Jiri, sont nécessaires pour atteindre LAPCHA. Il est possible aussi de prendre l’avion pour Phaplu et continuer par 5 à 6 heures de marche, ou alors de s’y rendre en véhicule, soit, 15h00 de « Jeep Local »pour Bakhor et 4h00 de marche (cette option est possible seulement d’otobre à mai, pendant la mousson la piste est impraticable)

192364_10150443557020648_1939438_o

Quelques 100 maisons éparpillées sur les terrasses, 350 à 400 habitants vivant de l’agriculture, de l’élevage et ayant une autonomie de vie limitée car il leur faut s’approvisionner en riz, pétrole, vêtements …Les « actifs » jeunes se louent à la saison en ville, faire du portage, accompagner les « treckeurs », construire les routes…. Certains s’expatrient dans les Emirats pour aller travailler et envoyer leur solde aux familles. Seules les personnes d’un age avancé, les femmes et les enfants restent au village.

945667_640892795924467_1177029365_n

Les enfants, en âge d’être scolarisés (environ 150) vont à l’école, ils reçoivent  l’aide d’une association française « Association : Droit de Savoir des Enfants du Népal » (Les photos de l’école et des enfants sont en partie issues de leur site)

enfants lapcha

distribution

ecole lapcha 1

En 2012 s’est posé le problème d’électrification des maisons. Il y a plusieurs années les villageois avaient acheté d’occasion une  turbine et installé une petite centrale hydroélectrique afin de posséder une ampoule d’éclairage par habitation. Cette turbine après un usage un peu long et malgré l’entretien quotidien n’a pas résisté. A nouveau Lapcha était dans le noir.

famille lapcha

Les Amitiés FRANCO NEPALAISES décident en assemblée générale 2013 d’aider ce village et adopte la décision d’acheter une nouvelle turbine qui permet de remettre en fonction l’alimentation électrique du village.

CIMG5855

 Le sourire d’une femme est un tel bonheur !….

femme lapcha

NB. Au Népal le découpage administratif et géographique  est  fait par  Zone (14). Chaque Zone est composées de Districts eux même formés de VDC. Chaque VDC comporte plusieurs Wards. S’il nous est possible de faire une comparaison avec le découpage de la France et pour une meilleure comprehension, il nous faut nous référer aux Régions, départements, communes, hameaux ou lieux dits.

LAPCHA  juillet 2013

TEKE est allé à LAPCHA.

Il nous communique :

« Tous les gens du village remercient l’association, pour votre aide. Les travaux sont terminés et nous avons reçu le règlement de votre part pour pouvoir payer. Comme vous pouvez le voir avec les photos, les gens du village m’ont remis beaucoup de khatas. Ces écharpes de bienvenus et remerciement vous reviennent, je les ai accepté en votre nom en espérant qu’un jour nous aurons l’occasion de vous les offrir. Un grand merci à vous tous »

lapcha4

TEKE est le lien au Népal entre le village de Lapcha et l’association. Il a permis un bon déroulement de l’achat et de l’installation de la turbine. A notre tour, nous le remercions de son action auprès des gens du village et du sérieux pour  la représentation de l’association.

lapcha2