OKSE – JANATA

 

L’école de Janata se trouve dans le village d’Oksé perché sur des espaliers. La ville la plus proche est Dulikhel, dont la commune dépend administrativement.

Il nous faut traverser un grand camp  militaire pour continuer notre route. Actuellement la base est utilisée pour l’entrainement de l’armée népalaise. Dans les années précédentes (avant 2006) le camp militaire était un point stratégique et de surveillance pour la région. En effet, le district du Kavré a fourni un nombre non négligeable de combattants maoïstes.

Cette région de collines (2500m) est aride et seule l’eau de mousson permet la culture du maïs.

Si nous continuons un peu, nous arrivons sur un plateau où se trouve Palanzo et son temple dédié à la déesse Parvati, qui une fois par semaine s’abreuve de sang de chèvre ou de poulets. Elle ne refuse pas les offrandes de fleurs, de poudres colorées, de miroirs …..

Un peu plus loin et plus modeste le petit temple de Kali s’emble à l’abandon. Cette déesse ne doit pas être aussi vénérée que sa sœur, ou alors, elle est plus redoutée et mieux vaut la laisser tranquille.

Perché sur une crête, le village semble sorti de nulle part, un peu hors du temps. Il permet d’un côté des vues imprenables sur les monts himalayens et de l’autre offre au regard la belle vallée de Panchakal, qui décline les tons verts des cultures et une palette d’ocres rouges de cette terre qui vous colore les baskets.

 

 

L’association Amitiés Franco Népalaise a financé l’achat de matériel de science, d’instruments de musique. Des livres, du matériel de sport  et d’informatique ainsi que la construction des classes accueillant les élèves de 11eme et 12eme.

Cet agrandissement a permis à l’école de Janata d’enseigner du primaire jusqu’ aux classes de collège préparant à une entrée en université.

230 enfants, 116 garçons et 114 filles  peuvent poursuivre une scolarité jusqu’en terminale.

 

En retournant sur nos pas pour rejoindre l’Arniko highway, offrons nous le plaisir d’aller à Dolaghat.

Confluent de l’Indrawati et dela Sun Kosi, le lieu fait le bonheur des pécheurs. Accrochés par des bâtonnets, petits poissons frits et séchés sont un régal.

En empruntant la route taillée dans la roche qui va vers Tatopani, nous arrivons au « Pont de l’Amitiés »

Pont frontière entre le Népal et le Tibet, jalousement gardé par la police chinoise. Mais ceci et une autre histoire et un autre voyage.

 

 

Publicités

Publié le août 22, 2011, dans ACTIONS - REALISATIONS DE L'ASSOCIATION, Oksé - école de Janata. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :