Mero naam Népal ho*

Mero naam Népal ho*

Je suis un si petit pays, que parfois sur les cartes, mon nom n’est pas inscrit.

Entouré de deux géants, je dors dans les bras des déesses montagnes.

Rivières tumultueuses, neiges éternelles, collines façonnées favorisent ma rêverie.

Mon peuple est un patchwork d’ethnies forgées par le sol que foulent leurs pieds nus. Chaque jour nous honorons nos dieux et la vie.

Le nom de mes lieux s’accorde aux bruissements des clochettes qui ornent les toitures. Baktapour, Lalipour, Kirtipour, Kathmandou se chantent comme une musique douce et rythmée.

Nous vivions en harmonie, souvent de façon rude mais fière.

Aujourd’hui le 21eme siècle m’a rattrapé sans me laisser le temps de m’adapter.

Aujourd’hui les mitraillettes claquent et le vrombissement des hélicoptères rend les oiseaux fous.

Aujourd’hui l’eau des ruisseaux se teinte du sang de mes enfants.

Une partie de mes fils se déchirent et s’entretuent.

Leurs frères, muets de peur, figés par l’incompréhension de tant de violence, n’osent plus penser. Trop absorbés, qu’ils sont, par l’inquiétude de ne pouvoir manger, ils songent à me quitter.

Je n’ai d’aide que pour mieux armer les bras, alors que le ventre des enfants est gonflé par l’absence de travail des pères.

Je hais ce temps qui augmente les blessures et me plonge dans le désarroi.

Est ce que les dieux m’ont abandonné ?

Ont-ils fui l’endroit où ils étaient choyés ?

Ont-ils laissé la place à d’autres dieux qui crachent la cupidité, la mort et la terreur ?

Aujourd’hui je ne sais plus très bien où j’en suis.

Je ne peux me résoudre à abandonner mon sourire et mon hospitalité légendaire. Je veux entendre plaisanter les femmes dans les champs. Je veux écouter, sous un ciel étoilé, les chansons qu’accompagnent flûtes et tambourins. Je veux voir refleurir l’esprit de tolérance et de paix.

Ami ! Crie avec moi, je ne veux pas être effacé, je suis un si petit pays !

* Je m’appelle Népal – écrit en avril 2002.

Publicités

Publié le août 11, 2011, dans Mero naam Népal ho, TRANCHES DE VIE. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :